Petite planète, tome 12 : Robin Leduc, Gérard Delahaye

Publié le par Jean Théfaine

ROBIN LEDUC, “Hors-pistes”.  Robin Leduc, 31 ans, n’est pas un moineau de la dernière couvée. Derrière lui, l’ancien étudiant en philo a plusieurs expériences en groupes (Only Paradise, Robin Leduc and the Pacemakers) et même un premier album solo, sorti en 2003 mais passé inaperçu, Tout devient tout, pourtant écrit par Jean-Baptiste Quenin, dont le titre Parfum de femme, passa en boucle sur ma platine en 1981.

 

Leduc.jpeg

 

Revoilou l’oiseau avec Hors-pistes, un opus qui accroche immédiatement l’oreille. Non pas pour de mauvaises raisons technologiques ou “expérimentales”, mais précisément parce qu’il sonne juste et plein d’entrée, sans effets ni pathos, ni miévrerie. Vraiment juste, quoi, dans le son (chaud, organique, tripal), comme dans son écriture « malicieuse et amusante », comme l’écrit Valérie Lehoux dans Télérama. On se surprend à comparer le grain de voix de Robin Hood avec celui de Raphaël, avant de se dire qu’il est plus charnu, plus incarné, plus “proche”.

 

 

Rythmiquement, c’est toujours impeccable, avec des nappes de cuivres, des coulées de claviers et des percussions arc-en-ciel pour couleurs. Personnellement, j’enchaîne deux titres qui me font craquer : l’obsédant Coin de rue (« La ville gronde de ce qu’elle entend ignorer ») et le délicatement africain Mais qu’est ce que ça peut faire ?, construit sur un souvenir de rumba congolaise. Il paraît que Robin Leduc a grandi de ce côté-là du monde. L’aisance et l’élégance avec lesquelles il se glisse dans ces habits d’enfance est un pur bonheur.

 

CD Hors-pistes, 11 titres, 39’02. Tôt ou Tard.

 

GERARD DELAHAYE, “1000 chansons de…”. Gérard Delahaye prétend avoir écrit et composé mille chansons, la millième se trouvant même dans son nouvel album. Allez savoir, avec cet enchanteur à la voix de ciel, qui fêtera en 2003 ses 40 ans de carrière discographique. Les fans de la première heure, dont je suis, n’oublieront jamais ces formidables disques que furent (et restent) La Faridondaine, Le Grand cerf-volant et surtout Le Printemps, balises certifiées des années 70. C’est en 1976 que Gérard enregistra un premier 45 tours pour enfants. Depuis, le lutin n’a jamais cessé de cultiver ce sillon, au point de compter désormais parmi les plus solides hérauts de la chanson jeune public.

 

Delahaye.jpeg

 

C’est pour ce public-là qu’il a enregistré 1000 chansons de… ; 12 titres comme autant d’histoires ciselées sans concession aucune aux facilités du genre. Citoyen du monde, fondamentalement humaniste, Gérard Delahaye dessine pour les enfants des rêves en couleurs, posés sur des rythmiques d’ici et de partout. Comme A Nabatiyeh, dont le chaloupé oriental… pourrait très bien se danser en fest-noz ! Comme La Danse de la pluie, bordée de luth africain. Comme l’irrésistible valse A San Francisco sur le bridge.

 

 

Comme La Petite Marseillaise, version fraternelle de notre hymne national, co-réécrite avec l’ami poète Yvon Le Men. En clair, voilà un album à recommander d’autant plus chaudement aux parents que son “emballage” (pochette et livret) est somptueusement enluminé par les dessins littéralement merveilleux de l’irlando-nantaise Siobhan Gately.

 

CD 1000 chansons de…, 12 titres, 42’01. Dylie/Coop Breizh. Clé de contact : wwww.gerarddelahaye.com.

 

 

Publié dans Toutes les musiques

Commenter cet article

Llewella 30/12/2010 14:40


On laisse volontiers passer Robin Leduc à La Ferme ce Vendredi 14 Janvier à 21h!!Pour bien commencer l'année ;)
Plus d'infos par ici => http://www.facebook.com/event.php?eid=141675199220150
Au plaisir!!


Gérard DELAHAYE 11/11/2010 17:16


je ne saurais pas mieux dire ! Voilà qui illumine cette journée gris de plomb. Merci !